L’hypnose éricksonnienne que l’on appelle de nos jours la « nouvelle hypnose » s’oppose à l’hypnose classique qui a émergé au début du XXème siècle. Ces deux familles d’hypnoses se différencient dans la méthode de « mise en transe » et de la manière dont cet état modifié est abordé lors d’une séance d’hypnothérapie ou autre. 

Lors d’une pratique d’hypnose classique, le sujet en question est dirigé par l’hypnothérapeute par des suggestions directes et sans nuances. Si nous devons prendre un exemple parlant : « Fermez les yeux », « Réveillez-vous », « Dormez ». Cela peut être également utilisé lors d’une séance d’hypnose éricksonnienne, mais seulement par petites touches.

hypnose ericksonnienneAvec la technique de l’hypnose classique les marges de manœuvre pour amener le sujet à rentrer dans un état de conscience modifiée est bien plus limité que si nous adoptons les techniques d’hypnoses éricksonniennes, pourquoi ? Parce que la clé fondamentale dans ce courant d’hypnose est l’adaptation en temps réel à l’autre. Nous parlons ici de synchronisation qui a pour principe d’être en totale concordance avec notre sujet, que son Univers intérieur devienne la seule entité existante durant l’échange avec l’hypnothérapeute. Ce dernier a pour unique fonction d’être un compagnon de route dans le paysage intérieur du sujet. Il devient un poseur de rails pour que le sujet puisse entamer son travail de fond à travers le monde de son Inconscient avec éthique, sûreté et bienveillance. Cela est rendu possible grâce à de multiples techniques et protocoles qui changent selon le sujet en question.

Ces protocoles de changements et les inductions qui permettent au sujet de rentrer en transe peuvent se mêler entre eux durant la séance. Finalement l’hypnose éricksonnienne est un vrai terrain de création en partant seulement et uniquement de l’univers unique du sujet et de son évolution durant la séance.

L’hypnose éricksonnienne a pour fonction de remettre en mouvement le sujet. On ne s’attarde pas sur les problèmes mais sur les solutions qui peuvent permettre au sujet de devenir vraiment. L’idée est de transformer la racine du problème, comme un arbre aux racines malades, pour changer les fruits à venir.

L’approche Ericksonnienne en quelques mots

hypnose ericksonnienneD’après Milton Erickson, créateur de l’hypnose éricksonnienne explique que le changement chez le sujet est opéré par le sujet en personne. Durant la séance, le sujet est invité à réorganiser les idées, les souvenirs, les maux, à leur donner une fonction qui tends à l’avancée et la solution pour transformer le passé en tremplin véritable pour le présent et le futur.

Une démarche de réapprentissage est alors enclenchée afin que le changement vienne encore une fois de la personne, de sa prise de décision, de la prise en main de ces blocages et s’y confronter pour pouvoir en ressortir nouveau. Le thérapeute a pour finalité d’engager le sujet dans l’action concrète de sa vie. Que les séances vécus par le sujet soient finalement comme des graines que l’on plante et qui s’épanouissent et poussent au fil du temps.

Le sujet est précieux pour le thérapeute. Devant, c’est un monde entier qui se tient et une séance réussit est une séance où ce monde pendant si longtemps paralysé par des phobies, traumatismes, toc, troubles comportementaux, identitaires puisse s’exprimer en toute liberté.

Les commentaires sont clos.

Navigation dans les articles